octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Le groom est encore en panne en juin 2013

Dépose du boîtier qui risquait de tomber et de s’abîmer.

Groom pendant juin 2013
Des vis à bois ont été utilisées par les réparateurs « professionnels ». (Cf. photo plaque laiton déposée, vis rompue).

Seulement deux vis ont été « jugées » suffisantes. Or, pour un maintien parfait, le minimum requis est au moins trois. (3 points = plan d’équilibre)

Ce type de réparation semble bien stratégique afin d’occasionner de fréquents retours, lesquels impactent les charges aux copropriétaires, augmentant de facto le chiffre d’affaire du Syndic grâce à sa commission de 2,5 %.

Un axe de rotation sournoise.
La pose : deux vis seulement déterminent un axe grâce offrant un effet de cisaillement lent, en raison des nombreuses sollicitations d’entrées et sorties des personnes.
Le boîtier contenant le frein de la porte, va finir de cisailler l’une après l’autre, les deux vis à bois en laiton. Le boîtier tombera de lui-même; L’on incriminera la malveillance des personnes, une note désagréable sera affichée, censée dédouaner le Syndic.

Platine et vis rompue du groomDe l’emploi de vis autoperceuses inox pour l’aluminium.
Une vis autoperceuse également appelée vis autoforeuse est une vis qui supprime les opérations de pointage, de perçage et de taraudage.

Une simple visseuse électrique ou pneumatique munie d’un embout adapté à la tête de la vis suffit pour réaliser des assemblages vissés.
Les vis autoperceuses sont utilisées dans de nombreux domaines d’application comme le bâtiment et l’automobile.

Projet à soumettre au Conseil Syndical : achat d’au moins 3 vis autoperceuses inox ou acier zingué pour menuiserie aluminium type « Pointe Courte » Ø 4,2 x 25 mm, capacité de perçage  Ø 3 mm.