mai 2019
L M M J V S D
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Un missile s’écrase à Maisons-Alfort

1940 plan de Maisons-Alfort nordLe vendredi 8 septembre 1944 à 11:05 : une explosion épouvantable

Le premier missile balistique de l’histoire vient de frapper le sol français. L’impact se situe dans le carrefour formé par la rue des Ormes et la rue des Sapins .

L’explosion a eu lieu face aux habitations 25 rue des Ormes et 35 rue des Sapins. De nombreux immeubles sont soufflés par la déflagration causant la mort et blessant de nombreux civils.

Le bilan s’élève à 6 morts dont un bébé, 36 blessés dont 17 grièvement hospitalisés.

Origine du tir : L’objectif désigné est la cible n°0303, PARIS.
Premier tir opérationnel le vendredi 8 septembre 1944 sur la ville de PARIS réalisé par la 444ème Batterie Expérimentale (Lehr und Versuchsbatterie 444) déployé avec le Gruppe Süd au sein du Artillerie Abteilung 836 en Ardenne Belge.
Le SS Gruppenführer Hans Kammler s’installe sur lle Plateau des Tailles 3 km au Nord-Est du Bois St jean. Le mercredi 6 septembre 1944, deux Meillerwagen avec deux engins A4V2, tout juste livrés par voie ferrée depuis la gare de GOUVY, commencent à quitter leur position du carrefour de La Baraque de Fraiture et se dirigent vers l’entrée du Vieux Chemin de Bihain près du village de Petites Tailles.
Au Beuleu la première remorque se place dans le chemin par une adroite marche arrière et dresse l’A4 sur la table de tir afin que le remplissage des réservoirs puisse commencer. La seconde fusée est ensuite placée sur la route pour que les troupes techniques puissent effectuer préparatifs et réglages.

  • 08:40 – un bruit terrifiant déchire l’air et la première fusée A4V2 placée au fond du chemin de débardage s’élève lentement et oblique dans le ciel pour disparaître, terrifiant les populations voisines et même des soldats Allemands ignorant tout de cette nouvelle arme. L’objectif est toujours la ville de PARIS mais ce premier A4/V2 ne l’atteindra jamais, certainement désintégré lors de sa rentrée dans l’atmosphère ou alors ayant continé sa course vers un autre lieu qui ne sera jamais identifié.
  • 11:00 – le second A4/V2 est tiré. Il poursuit sa course balistique sans encombre pour atteindre la cible 4’43 » plus tard en banlieue Parisienne à Maisons-Alfort, après une distance de 325 km. à la vitesse moyenne de 4132 km/h.

Fiche technique A4 = Aggregat 4. V2 = Vergeltung Waffe 2 (arme de représailles n°2)

  • Poids des liquides de la turbopompe :
    • 7, 6 kg de Permanganate de potassium ( Z-Stoff ).
    • 175 kg de Peroxyde d’Hydrogène ( T-Stoff ).
  • Poids du carburant : ( A-Stoff = oxygène liquide ) : 4,7 tonnes – ( B-Stoff = Alcool ): 2,8 tonnes. Le mélange de ces deux liquides produisait une vapeur qui se mélangeait dans la chambre de combustion à l’oxygène liquide et à l’alcool envoyés sous pression.
  • Charge explosive : 1 tonne d’Amatol ou Nippolit.
  • Poids au décollage: 12 tonnes.
  • Poids à vide: 4 tonnes.
  • Diamètre : Ø 1,65 m.
  • Largeur hors tout : 3,56 m.
  • Longueur : 14,03 m.
  • Premier engin balistique stratégique : missile sol/sol.
  • Portée : 320 km soit environ 3’30 » pour atteindre une cibl, accélération au décollage incluse.
  • Ogive explosive de 454 kg ou 850 kg à la vitesse de 5600 km/h, (le V1 : 650 km/h portée 380 km plus facilement interceptable).
  • Rampe de lacement mobile (le V1 rampe fixe de 48 m de long)

En savoir plus :